Partagez | 
 

 Misaki } Blood on your lips

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 2
Date d'inscription : 17/01/2017



MessageSujet: Misaki } Blood on your lips   Mar 17 Jan - 22:37


Misaki Otonashi
« Tout le monde meurt un jour, mais pour certains, ce moment arrive plus tôt »

NomOtonashi Prénom(s) Misaki SurnomSaki Lieu de naissanceHiroshima, Japon Date de naissance15 mai Âge23 ans Orientation sexuelleHétérosexuelle Statut matrimoniale •  Célibataire
MétierHerboriste / Médecin Statut financier •  Plus pauvre que riche bien qu'elle mange à sa faim  Race Humaine GroupeTaikas AvatarKikyo de Inuyasha  CréditTumblr
..LES YEUX..
   ..LE MIROIR DE L'ÂME.
.
Misaki... Tu ne te rends pas compte à quel point tu es une magnifique jeune femme. Tu ne penses être qu'une femme parmi tant d'autres et pourtant, ce n'est point le cas. Si tu savais le nombre de fois que les hommes se retournent sur ton passage... Peut-être qu'un jour, tu ouvriras les yeux. Tu n'as en tête que l'image de cette jeune fille d'Hourai aux traits grossiers, à ses yeux presque noirs et cette chevelure noire que tu n'entretenais pas. Cette apparence n'était pas la tienne. Ce n'était pas la véritable toi. Tu as changé, mais tu ne t'en rends pas compte.

Ta peau est d'une blancheur laiteuse, une véritable peau de porcelaine. Pourtant, tes mains sont abimées, pleines d'égratignures à force de cueillir des herbes. Les traits de ton visage ce sont adoucis, devenant plus fins, plus féminins, plus délicats. Tu possèdes un nez et des lèvres fines alors qu'une frange recouvre ton front. Quelques mèches de tes cheveux encadrent également ton visage. Une chevelure d'ébène plutôt soyeuse qui t'arrive au niveau des hanches. Généralement, tu les attaches afin d'être plus à l'aise lorsque tu soignes tes patients ou lorsque tu cueilles quelques plantes. Et puis, cela te permet de dégage ton visage. Une dernière chose qui a changé lorsque tu es arrivée, ce sont tes yeux. Autrefois presque noirs, ils ont pâli, prenant une teinte noisette claire.

Les courbes de ton corps ne sont en rien extravagantes. Et heureusement, car cela t'évite d'avoir des problèmes de dos. Tu en as déjà suffisamment avec ta maladie qui te fait souffrir chaque jour un peu plus. D'ailleurs, ta garde-robe se limite à un simple chihaya, la tenue traditionnelle d'une miko, souvenir de ta vie à Hourai. De temps à autre, tu portes également un arc et un carquois sur ton épaule, une arme que tu maîtrises plutôt bien à force de t'entraîner.
Tu as toujours été généreuse et altruiste, prête à aider tous ceux qui en avaient besoin. Tu étais là pour les autres, que ce soit pour écouter leurs plaintes, les consoler ou les encourager. Le coeur sur la main, tu ne t'es jamais souciée réellement de ton bonheur. Tant que les autres retrouvaient le sourire, cela te suffisait amplement. Tu leur souriais en retour, mais au fond, étais-tu réellement heureuse...? Derrière ce sourire qui illumine ton visage chaque jour se cache un coeur meurtri. Tu n'as jamais su ce que c'était que d'avoir une véritable famille qui t'aimait, d'avoir des amis qui te comprenaient et ne te jugeaient pas, de se sentir aimée et appréciée. Ce n'est qu'une fois arrivée au royaume de Kei, dans ce village, que tu découvris ces bonheurs qui furent, malheureusement, réduits à néant.

Plutôt secrète, tu ne parles pas énormément de toi ni de tes sentiments. Tu préfères être celle qui est à l'écoute des autres plutôt que d'être celle qui se plaint tout le temps. Tu ne veux pas paraître faible, déjà que ta santé fragile ne t'aide en rien. C'est pour cela que, même si tu semble être sociable, tu ne l'es pas tant que cela. Tu n'hésite pas à aller vers les autres pour les aider, mais s'ils n'ont pas besoin de ton aide, tu préfères être seule. Seule avec ta maladie qui te détruit de l'intérieur. Il est possible de dire que tu es solitaire puisqu'il est plus souvent possible de te voir en ta seule compagnie. Pourtant, au fond de toi-même, tu ne désires qu'une chose : aimer et être aimée en retour. Tu es forte, peut-être un peu trop par moment. Il faut que tu apprennes à te confier aux autres, car le fardeau de tes sentiments peut s'alourdir au fil des années et devenir insupportable.

Pourtant, lorsque tu te lies d'amitié avec quelqu'un, il s'agit d'une amitié sincère. Tu es une personne de loyale qui ne trahira jamais ceux qui auront su gagner ta confiance. Autant tu peux être loyale envers une personne que tu peux la haïr et la détester si elle te trahit. Rancunière, toi? Si, un peu. Ton pardon est difficile à gagner tout autant que ton amitié. Et rares sont ceux qui ont eu une seconde chance avec toi.

Aimant apprendre de nouvelles choses, tu possèdes de nombreuses connaissances, notamment au niveau des plantes de ce monde ainsi qu'en médecine. Ce fut donc naturel pour toi de devenir à la fois médecin et herboriste afin d'aider les autres. Sauf qu'il ne s'agit pas là d'un passion. Loin de là. Tu aimais le tir à l'arc, d'où le pourquoi tu as rejoint le club du lycée, mais c'était avant tout pour pouvoir te défouler sur les diverses cibles. Ta véritable passion, celle qui t'a permis de survivre au Japon, est la musique. Tu joues d'un seul instrument et il s'agit de l'erhu, un instrument à corde chinois qui, heureusement, se trouve dans les Douze Royaumes. Tes doigts sont si habiles, créant ainsi une mélodie qui transporte ton esprit et te fait oublier ta souffrance.
..IL ETAIT UNE FOIS..
   ..IL Y A BIEN LONGTEMPS.
.

Il y a de cela vingt-trois ans, tu as vu le jour dans la ville d'Hiroshima, au Japon. À cette époque, tu ignorais tout des Douze Royaumes, ce monde dont tu étais originaire. Tu étais la benjamine d'une famille de cinq enfants et vous viviez tous dans la maison familiale, celle qui se transmettait de génération en génération. Ta famille était également responsable d'un temple qui faisait la fierté de ton père. Tu n'étais pas désirée, c'était la pressentiment que tu avais. Ta mère te regardait chaque fois d'un air désolé alors que ton père te grondait pour les bêtises de tes frères et soeurs. Qu'avais-tu donc faire pour mériter un tel traitement? Rien. Du moins, tu l'ignorais. Peut-être que ta venue au monde n'était qu'un hasard, que tu n'étais pas censée naître dans cette famille. Peut-être qu'au fond, tes parents auraient préféré un garçon. Peut-être qu'ils ne désiraient tout simplement pas d'un cinquième enfant...

À l'école, tu te faisais plutôt discrète. Tu étais une bonne élève et tes amies t'appréciaient énormément. Sauf qu'il t'arrivait souvent d'être absente, de te perdre dans tes pensées et d'imaginer ce que serait ta vie si tu étais née ailleurs. Si tu avais une famille aimante, des amies qui te connaissaient réellement. Car au fond, même si ces filles de ton âge trainaient avec toi, elles étaient incapables de dire quelle était ta couleur favorite et la plupart du temps, elle t'appelait par ton nom de famille. Tu te sentais mal dans ta peau, tu avais l'impression de ne pas être à ta place. Et pour cause... D'autant plus que tu possédais une santé fragile. Et suite à un voyage avec ta famille, tu tombas malade. Une maladie qui pouvait se soigner si tu prenais des médicaments, la Tuberculose. Cependant, tu n'eus pas la chance de guérir...

Ta vie changea du jour au lendemain sans prévenir. Tu avais dix-sept ans à l'époque et tu venais tout juste de quitter ton entraînement de Kyudo. Le club de tir à l'arc de ton lycée pouvait être fier de t'avoir dans leur équipe, car tu étais probablement l'une des meilleure archère de l'école. À croire que tu étais née pour cet art martial. Enfin, comme à ton habitude, tu revêtais le chihaya, la tenue traditionnelle des Miko, une fois que tu rentras du lycée. Il était temps pour toi de passer le balais sur les pierres du temple et de chasser les feuilles d'automne qui jonchaient le sol. Cette journée-là, le vent était plus fort qu'à son habitude, mais tu ne t'en préoccupas pas. Si seulement tu avais su... Le temple était quelque peu surélevé et se trouvait près d'un cours d'eau. Tu t'approchas du bord, continuant de balayer sans te soucier du reste. Et puis, tu tombas. Tu chutas dans l'eau et à ton réveil, tu avais atterris dans un monde dont tu ignorais tout.

Ce fut des marins qui te recueillirent puisque le shoku te déposa dans la mer bleue. Ces hommes provenaient de Kei, un royaume qui commençait, petit à petit, à sombrer dans le chaos depuis le départ de leur reine. Ils t'emmenèrent donc dans leur village côtier où les femmes t'accueillirent à bras ouvert. Ceux-ci n'étaient pas méfiants des Visiteurs comme toi, ou plutôt, des Taikas. Tu comprenais parfaitement leur lange. En fait, tu ne te rendais même pas compte que tu parlais une autre langue. Même ton physique changea, bien que légèrement, depuis ton arrivée. Tu ne semblais pas réellement comprendre ce qui se passait, mais les villageois t'apprirent ce qu'était les Douze Royaumes, ce monde dans lequel tu avais atterris. Tu étais quelque peu confuse, car tout te semblait si différent, et pourtant, tu te sentais bien. Tu avais l'impression d'être à ta place dans ce monde. Cela te pris tout de même un certain temps avant de parvenir à t'habituer à ce mode de vie. Toi qui étais habituée à la technologie, tu devais désormais t'adapter à un monde qui ressemblait étrangement à la Chine ancienne. Au moins, tu portais déjà des vêtements qui pouvaient en quelque sorte passer inaperçu dans ce monde.

Les années passèrent, et les villageois t'avaient déjà adopté. Même si tu te prénommais Misaki, ces derniers te surnommais Saki, un nom plus court et qui s'adaptait bien à leur univers. Afin de mieux t'intégrer parmi eux, tu appris auprès d'une vieille dame à reconnaître les diverses plantes, ce qui te permis de soigner les habitants. Les plantes, rapidement, n'eurent plus de secrets pour toi. Sans oublier les connaissances que tu possédais déjà en tant que fille d'un médecin. Les soigner et s'occuper d'eux étaient en quelque sorte ta manière à toi de les remercier de t'avoir sauvée, nourrie et logée ces dernières années. Cependant, tu étais toi-même malade. Dans ce monde, tu n'avais plus tes médicaments, il t'était donc impossible de guérir complètement. Bien souvent, tu toussais, une toux sèche et qui te faisait parfois cracher du sang. Au moindre effort, tu te fatiguais. Avec quelques plantes, tu parvenais à diminuer les symptômes, mais la médecine d'ici n'était pas aussi avancée que celle du Japon.

Tu avais vingt et un ans lorsqu'à nouveau, ta vie bascula. Tu ne connaissais rien d'autres que ce village où tu avais passé quatre années de ta vie, ainsi que sa forêt qui mourrait lentement. Quelques enfants étaient malades. Alors, ton arc en main, tu te dirigeas vers la forêt afin de cueillir des plantes, mais à ton retour... Il ne restait plus rien. Le village était à feu et à sang. Les démons avaient attaqué le village durant ton absence. Ces hommes et ces femmes que tu avais côtoyé... Aucun d'eux n'avaient survécu. Tu n'étais pas arrivée à temps. Tu avais d'ailleurs été blessée par l'un de ces démons, une cicatrice qui recouvre en partie ton dos aujourd'hui. Comment y as-tu échappé? En tuant ce démon, tu as pris la fuite sur un cheval. Malgré le sang que tu perdais, tu fis de ton mieux pour rester éveillée. Heureusement que le village n'était qu'à un jour de En, car ce furent des gardes qui te sauvèrent.

Aujourd'hui, âgée de vingt-trois ans, tu vis en tant qu'herboriste et médecin dans la région de Kankyuu, la capitale de En. Tu offres tes services à modeste prix afin que tous puissent être soignés, même les plus pauvres. Et entre temps, tu luttes contre cette maladie qui ronge tes poumons et qui raccourcit de plus en plus la vie qui est la tienne.
 





Ton prénom ou surnomFullmoon Ton âge 19 ans Que penses-tu du forum ?Magnifique! C'est moi qui l'a fait après tout ~ T'es arrivé là comment ?Fonda' powa Code règlementValidé Un dernier mot Jean-Pierre ?Je vous aime!
 CODES BY RAINBOWSMILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Misaki } Blood on your lips
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» blood bowl
» POLSKA BLOOD BOWL TEAM
» A vendre équipes Blood Bowl
» BLOOD BOWL - League 2 - Saison 3 - WARRIORS
» Blood Bowl

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Votre Personnage :: Les Ribokus :: Oeufs éclos-